Marché public, se démarquer de ses concurrents en rédigeant son mémoire technique

Marchè public

Dans la plupart des cas, quand on postule à un marché public, on doit fournir un mémoire technique avec ses dossiers de soumission. Cette pièce est essentielle et pourrait très bien compléter ses points pour l’obtention d’un marché, pourtant, de nombreux soumissionnaires négligent son existence et sa rédaction.


Qu’est-ce qu’un mémoire technique ?

En premier lieu, il est bien de souligner que la présentation d’un mémoire technique ne connaît pas de formalisation préalable. L’acheteur est libre de proposer un cadre spécifique à remplir avec des questions précises et des clauses vous permettant de fournir d’autres informations supplémentaires pouvant aider à la valorisation de votre offre. Peu importe leurs natures, les types de mémoire technique font parties des pièces essentielles à fournir pour constituer son DCE ou Dossier de Consultation des Entreprises. A priori, les modalités pour la présentation du mémoire sont régies dans le règlement de la consultation. De ce fait, vos capacités à répondre aux différents critères de la demande seront donc plus qu’évaluées. Pour le cas de certaines consultations, le Cahier des Charges techniques particulières doit correspondre aux exigences minimales requises. Il revient par la suite à l’entreprise postulant de proposer une plus-value élevée à ces exigences en fournissant son mémoire technique.

À quoi sert un mémoire technique ?

Dans la plupart des cas, la valeur technique d’une offre est composée de plusieurs sous-critères et est évaluée suivant des réponses précises, relatives au mémoire technique. Entre autres, ce mémoire traduit les savoir-faire, la valeur ajoutée et les exigences formulées du prestataire. Directement ou indirectement, il vous permet de marquer une différence par rapport aux autres postulants de l’offre.
Dans le cas où le DCE ou le Dossier de Consultation des Entreprises ne donne pas assez d’informations pour vous permettre de rédiger une réponse sur une consultation lorsque l’on postule à un marché public, vous pouvez directement poser des questions sur la plateforme où vous avez pris la peine de télécharger le dossier de candidature.

Comment présenter un mémoire technique ?

En premier lieu, vous devez vérifier si l’on doit rédiger un mémoire technique pour l’ensemble des travaux à réaliser ou pour chacun des corps d’états : gros œuvre, assainissement, peinture, maçonnerie… Qu’il s’agisse d’un mémoire écrit pour un ensemble de lots ou pour un lot spécifique, il est toujours recommandé de personnaliser son mémoire technique tout en l’adaptant aux critères de sélections requis pour l’attribution de l’offre.
Pour la rédaction du mémoire, essayez de vous mettre à la place de l’acheteur de l’offre. A sa place, vous recevrez donc une multitude de mémoires techniques et essayera de les filtrer pour dénicher la meilleure offre pouvant bien répondre à votre demande. Vous voudriez sûrement lire un document clair et concis pour vous faciliter la tâche, vous voudriez aussi consulter un document annexé où l’on ne trouve que des éléments essentiels.

De ce fait, en rédigeant un mémoire technique, pensez à rédiger un document, clair, précis et qui va droit à l’essentiel. Dans un premier temps, présentez votre société, son organigramme, puis détaillez les modalités d’exécution que vous allez utiliser pour réaliser des prestations en précisant