L’écotourisme en Corse

L’écotourisme a le vent en poupe, c’est même l’une des tendances les plus en vogue dans le secteur du voyage avec le slow tourisme, très affectionné par les retraités.

Mais n’est pas écotouriste qui le veut ! Cela demande un peu de pratique, et surtout, de l’organisation. Certaines destinations s’y prêtent davantage que d’autres, et nous allons aujourd’hui en voir un exemple avec une petite île très prisée quand il s’agit d’aller chercher le soleil en été.

Non je ne parle pas de la Grèce, mais bien de notre chère Corse, île de beauté par excellence avec ses décors sauvages et préservés ! Une fois sur place, la Corse offre une pléthore d’activités dans ses eaux, ses terres et ses montagnes.

La Corse est une destination de référence pour tous les amoureux du tourisme vert.


L’écotourisme en chiffres

Tout d’abord, un point sur la définition exacte de l’écotourisme :

« Tourisme centré sur la découverte de la nature, dans le respect de l’environnement et de la culture locale. »

Vous n’êtes pas sans savoir que la protection de l’environnement est au cœur des débats, si bien que cela en « affecte » indubitablement notre mode de vie, notamment nos loisirs. C’est une très bonne chose, la conscience collective évolue positivement, et chacun prend conscience qu’il est possible de passer du bon temps tout en se souciant de notre planète.

Ainsi 70% des Français se déclarent désireux de partir en  « voyage responsable », malheureusement, ce n’est pas pour autant qu’il le font.

Souvent, il ne le pratique pas car :

  1. Le manque d’informations pour organiser un voyage écoresponsable
  2. Le manque de budget devant des offres encore trop peu abordables

Finalement,, l’écotourisme ne représente qu’un petit pour cent du marché en France, mais sa part de marché augmente progressivement.

D’ailleurs, les centres touristiques ont à cœur de participer à ce développement, et mettent en place de plus en plus d‘activités saines.

Le tourisme responsable par les actes

Avant le départ

Faites bien vos devoirs ! À commencer par réserver dans un lieu en parfaite adéquation avec vos principes.
Certains hôtels placent ainsi le respect de l’environnement sur la liste de leurs valeurs, mais rien ne vaut un écogîte. Et dans ce domaine, la Corse se démarque avec une vaste offre. Pourquoi ne pas opter par exemple pour un petit moment de répit dans les jardins de la casa murza à Vico, petit bourg charmant proche d’Ajaccio. La casa murza fait quasi un sans faute si l’on regarde la liste de ses spécifications, pas étonnant que cette enseigne figure parmi les meilleurs gîtes de France en Corse-du-Sud. Cette maison d’hôtes propose :

  • De luxuriants jardins où les fruits et légumes poussent en permaculture
  • Le recyclage de l’eau pour arroser les végétaux
  • Une installation de panneaux solaires pour fournir toute l’électricité nécessaire
  • Des casettes écologiques au cœur du maquis construites par les hôtes avec un choix intelligent de matériaux respectueux
  • Une cuisine à bas de produits biologiques et locaux
  • La présence de toilettes sèches

Bref, un véritable modèle du genre. Allier écologie, confort et luxe semble bel et bien compatibles !

Le déplacement

Pour venir sur l’île de Beauté, l’avion reste certes la valeur sûre pour les grandes distances, notamment si vous partez de Paris. Vous ne voudrez sans doute pas envisager autre chose comme moyen de transport. Mais l’avion est aussi le mode de transport le plus polluant avec la voiture, alors si vous avez le temps, dites-vous que voyager, c’est avant tout être en chemin ! Pour compenser, une fois sur l’île, essayez de ne pas louer de voiture et pensez aux vélos, aux navettes ou encore aux bus.

Note : pour les trajets en avion, il existe aujourd’hui une compensation : pensez donc à compenser vos émissions de CO2.

Les activités

L’une des premières choses à prendre en compte concerne les activités pratiquées lors de votre séjour. Un tour d’hélicoptère de l’île ne se rangera par exemple pas aux pratiques de l’écotourisme.

En revanche, voici d’autres idées pour vous :

  • Une randonnée sur l’un des nombreux sentiers de la classique et merveilleuse randonnée du G20
  • La visite d’une des 7 réserves naturelles de Corse (étang de Biguglia, RN des îles Finocchiarola, massif du monte rotondo etc..)

Il existe quelques règles de bon sens à respecter qui valent en Corse comme ailleurs :

  • Soyez respectueux de la faune, ne donnez pas à manger aux animaux (cela peut leur être fatal), ne les effrayez pas et ne les approchez pas
  • Respectez bien le balisage des sentiers, pour votre sécurité, mais aussi pour préserver la flore (ne cueillez pas non plus les plantes, certaines sont très rares)
  • Payez vos taxes d’entrées dans les parcs naturels, elles sont destinées à préserver les patrimoines
  • Ne jetez pas vos détritus et autres mégots où bon vous semble (surtout pas en mer), jetez-les dans les poubelles dédiées
  • Si vous campez, achetez lampes et chargeurs solaires plutôt que des piles et une bonne gourde plutôt que de racheter vos bouteilles d’eau minérale. De plus, en corse, on trouve bon nombre de sources d’eau naturelles.
  • Faites attention aux incendies, la période estivale est propice aux départs de feu, et de nombreux incendies qui font des ravages se déclenchent en corse chaque année